Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A year abroad in London

Les journées londoniennes d'une luciole indécise.

Inconnu, j'arrive

Luciole lit un dernier livre français sur le capitalisme avant de se lancer dans un univers anglophone

Luciole lit un dernier livre français sur le capitalisme avant de se lancer dans un univers anglophone

Bonjour, c'est moi, Luciole.

Je ne sais pas trop ce qu'il m'arrive. Où sont donc toutes ces questions, ces anticipations vaines, ces plans échafaudés à la hâte pour me rassurer? D'ordinaire, je serais terrifiée. Mais, cet été, une sorte de calme s'est fait dans mon esprit.

J'envisage sans hâte ni crainte cette année à Londres. Bien entendu, il aurait été trop simple de s'y prendre comme il faut. J'ai raté la deadline pour le logement garanti, et me voilà dans l'inconnu. Avec un peu de chance, j'aurai une chambre vers Camden. Mes visites d'appartement m'ont confirmé que c'était l'un de mes endroits favoris à Londres. Les vêtements les plus bigarrés y côtoient les boutiques touristiques et leurs déclinaisons de gadget du métro de Londres. Mais Camden a une âme qu'il me faudrait tenter de saisir; j'aurais besoin de temps et de promenades sous la pluie fine pour y méditer. L'âme de Camden, tout un programme.

Pour le moment, je sais que je ne sais rien. Et c'est agréable. Je veux tout découvrir, j'aimerais disposer d'une énergie illimitée pour ne laisser passer aucun événement. Je me suis jurée de ne pas laisser le ciel gris m'abattre. La beauté énergique de la langue anglaise me plaît. J'admire tous les londoniens que je croise simplement parce qu'ils ont cette chance de la maîtriser, de l'avoir dans la peau. En tant qu'étrangère, ma faiblesse est manifeste, car je ne peux plus saisir autant le réel; les mots me manquent, et de laborieuses périphrases n'ont pas l'acuité et l'immédiateté du bon concept. C'est frustrant. J'aime tant écrire en français, j'aurais aimé disposer de la même capacité en anglais. Faute de mieux, j'ouvre ce blog dans ma langue maternelle, il suppléera à ma mémoire et habillera Londres de mots français.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article