Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A year abroad in London

Les journées londoniennes d'une luciole indécise.

Une renaissance

Une renaissance

 

Le temps a bien passé depuis la dernière fois que j’ai écrit ici. J’ai traversé une période étrange, où je me suis trouvée face à une part de moi que je croyais disparue. Retour aux sources ou régression, je ne saurais dire. Mais, peu à peu, j’ai compris. La liberté qui m’est échue ici, à Londres, m’apparaît parfois comme un peu lourde à porter. Je préfère alors choisir de ne pas choisir, et laisser le hasard et la légèreté me guider. Quand, en revanche, les forces me reviennent, je peux enfin tirer mon parti de cette ville. Tout y est si rapide qu’elle vous ridiculise, vous esseule et vous balaye, mais, parfois, elle vous élève à son niveau, et, alors, dans un élan d’enthousiasme, le monde s’offre à vous. Soho brille toujours et relance son appel, le canal de Camden et son silence troublant s’écoulent, puis, d’un coup, tout gèle, la neige recouvre les rues, mais Londres poursuit sa vie insomniaque.

J’ai des amis, maintenant. Pas seulement des connaissances, j’ose l’espérer. Malgré cette différence de langue qui m’a tant frustrée. J’ai appris à m’exprimer avec plus de simplicité, à ne pas m’en vouloir si c’étaient les termes consacrés qui me venaient en premier. Ils sont souvent les plus efficaces, et l’amitié va au-delà des mots. Elle est aussi dans les regards, dans l’attention mutuelle. Les domaines dans lesquels je me sens le plus en confiance étaient liés à ma maîtrise du français, j’ai dû donc apprendre à faire quelque chose de mon anglais bancal.

Ce semestre, les cours sont excellents. Ils me correspondent plus, et je m’y adonne avec joie. L’algèbre abstraite me révèle sa beauté, la logique me permet de comprendre mieux comment nos raisonnements s’agencent, même si elle ne me dit pas pourquoi ils s’agencent ainsi et pas autrement, la théorie des jeux et les probabilités m’ouvrent des perspectives que je n’avais pas envisagées.

Je crois que je suis heureuse.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article